Elisabeth St-Gelais, Musique nouvelle & poésie autochtone

Elisabeth St-Gelais, soprano, partage un moment spécial avec ses collaborateurs Philippe Brochu-Pelletier, saxophoniste jazz établi, et Julien Sagot, percussionniste et membre du groupe KARKWA. L’improvisation est au rendez-vous ainsi qu’une toute nouvelle création sur le thème de Innushkeu (femme innue) arrangée par Élisabeth St-Gelais et inspirée des poèmes de Joséphine Bacon tiré du recueil Uiesh (quelque part).

MUSIQUE NOUVELLE & POÉSIE AUTOCHTONE

Elisabeth St-Gelais, soprano
Philippe Brochu Pelletier, saxophone
Julien Sagot, percussion

UN PREMIER APERÇU DU RÉPERTOIRE*

E.St-Gelais
Suite Innushkeu

Improvisation

Présenté par :  

Elisabeth St-Gelais, artiste en résidence

 

 

 

 

BIOGRAPHIES

Elisabeth St-Gelais, soprano
Nommée Révélation Radio-Canada Classique 2023-2024, Elisabeth St-Gelais a terminé sa maitrîse en musique Voice and Opera à l’université McGill en avril 2023. Innue de la communauté de Pessamit, Elisabeth accorde une grande importance dans le partage de sa culture à travers sa mission d’artiste. Elle fait ses débuts européens en Allemagne à l’été 2022 au Berlin Opera Academy comme Rosalinde dans le célèbre opérette Die Fledermaus. La soprano accumule les prestations partout à travers le Canada avec comme invitations le Canadian Opera Company, l’Orchestre de l’Agora et l’Orchestre symphonique des Jeunes de Montréal, I MUSICI, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre Symphonique de la Côte-Nord, l’Orchestre Classique de Montréal, le Toronto Summer Music Festival et Cecilia Concerts à Halifax. Elisabeth St-Gelais est la grande gagnante du prestigieux Wirth Vocal Prize de l’Université McGill en mars 2022, du Grand Prix 19-30 ans au Concours de Musique du Canada Canimex en juin 2022 et elle est nommée la même année dans la prestigieuse liste #CBC30under30 2022 où elle se démarque comme artiste lyrique autochtone en vue sous la barre des 30 ans. Elle est la gagnante du Premier Prix 26-30 ans au Festival Classival en avril 2023. Elisabeth St-Gelais remporte le Prix d’Europe 2023 le 11 juin dernier au Conservatoire de musique de Montréal et est la gagnante du Premier prix et du choix de l’audience au Center Stage Competition 2023 du Canadian Opera Company. En novembre 2023 elle est la gagnante du District Western Canada dans le cadre du MET OPERA LAFFONT COMPETITION. Également engagée dans sa communautée musicale montréalaise, la soprano est nommée au conseil d’administration au sein du Conseil Québecois de la Musique depuis avril 2023.

Elisabeth St-Gelais, Musique nouvelle & poésie autochtone    Elisabeth St-Gelais, Musique nouvelle & poésie autochtone   Site web

Philippe Brochu Pelletier, saxophone

Suite à l’obtention de son baccalauréat en interprétation jazz à l’Université de Montréal en 2018, Philippe Brochu-Pelletier a eu la chance de se produire sur plusieurs scènes du Québec et à l’international avec une multitudes de groupes et d’artistes tel que Julien Fillion (Révélation Radio-Canada 2021), Anomalie Big Band, Julien Sagot (Prix Polaris), Fuel Junkie (Représentants du Québec au Memphis Blues Challenge), The Brooks, et Thus Owls. Il s’est produit dans plusieurs festivals locaux et internationaux, incluant le Festival International de Jazz de Montréal (Canada), le Festival internacional de Jazz de Ciudad Juarez (Mexique), le BIS de Nantes (France) et les Québecofolies de Huy (Belgique).

Originaire de Victoriaville, Philippe est initié très tôt à la musique par son père, musicien de carrière, et il s’illustre comme interprète polyvalent dès l’adolescence en remportant plusieurs concours de musique classique, en tant que soliste et chambriste. Après avoir solidifié sa pratique de saxophone classique au Cégep de Saint-Laurent, il entreprend une technique en interprétation jazz où il se perfectionne auprès de Jean-Pierre Zanella et Alexandre Côté. En 2014, Philippe est admis à l’Université de Montréal où il étudie avec Dany Roy, Simon Stone, Ron di Lauro, et Jean-Nicolas Trottier. Récipiendaire de la Bourse du Big Band du fond Sophie Desmarais à de nombreuses reprises, il se démarque lors de ses prestations avec le big band de l’université, et a la chance de se produire sur scène au côté de Randy Brecker, Ignacio Berroa, Dave Holland ainsi que Chris Potter.

En 2020, il entreprend une maitrise en interprétation et composition jazz à l’Université de Montréal sous la direction de Jean-Nicolas Trottier, qui le guide dans son projet d’enregistrement d’un album jazz moderne juxtaposant un quartet jazz et un quatuor à cordes. Parallèlement à ses études, Philippe est un compositeur et interprète actif qui cherche à élargir son langage musical continuellement en exploitant son expérience d’improvisateur dans une pluralité de contextes. Son premier album solo instrumental auto- produit, sur lequel il marie instruments à vents et effets électroniques dans une démarche artistique minimaliste qui allie l’utilisation d’instruments à vent avec une variété de pédales et synthétiseurs, est paru au printemps 2024.

Elisabeth St-Gelais, Musique nouvelle & poésie autochtone   Elisabeth St-Gelais, Musique nouvelle & poésie autochtone    Elisabeth St-Gelais, Musique nouvelle & poésie autochtone

Julien Sagot, percussion

Avant d’entamer sa carrière musicale d’auteur-compositeur-interprète en solo, Julien Sagot se fait connaître comme percussionniste et membre de Karkwa. Le quintette enregistre quatre albums (Le pensionnat des établisLes tremblements s’immobilisentLe volume du ventLes chemins de verre) et devient l’un des principaux porte-étendards du rock québécois. Pendant près de 15 ans, Louis-Jean Cormier, François Lafontaine, Stéphane Bergeron, Martin Lamontagne et Julien Sagot parcourent le Québec et l’Europe à la rencontre d’un public enthousiaste. En 2010, la formation récolte le prestigieux Prix Polaris, décerné au meilleur album canadien. Jamais rassasié musicalement, Julien Sagot collabore à de nombreux projets, dont Radio Radio, Pierre Kwenders, Fred Fortin, Galaxie et Pawa Up First et Karkwatson.

Multi-instrumentiste autodidacte, au fil des ans, il approfondi l’art de la composition et perfectionne son jeu de guitare et de piano. Karkwa en pause, il se plonge intensément dans un processus d’exploration musicale. C’est durant cette période de découverte artistique qu’il jette les bases de ce qui allait devenir sa carrière d’auteur-compositeur-interprète. En 2012, il fait paraitre un premier album solo Piano Mal, sous étiquette Simone Records. L’album, coréalisé avec Simon Angell, est entièrement enregistré au mythique studio La Frette en banlieue parisienne avec la participation de l’auteur-compositeur-interprète Leif Vollebekk et du sonorisateur Mathieu Parisien.

Avec Valse 333 (2014) Sagot cherche un son plus personnel, plus abrasif et flirte avec un esthétisme franco-asiatique. Sa plume se dirige vers la sociologie abstraite et contemporaine. Il travaille avec Antoine Binette-Mercier. Le compositeur, arrangeur et sonorisateur devient dès lors un complice important pour la suite du parcours artistique de Sagot. Bricolé et assemblé dans un appartement, le duo met la touche finale à l’album au studio Pierre Marchand avec la participation de Robbie Kuster à la batterie, Martin Lizotte aux claviers et Fabienne Lucet au piano. C’est encore une fois Mathieu Parisien aux commandes du mixe et Étienne Martin confectionne la pochette.

Cherchant un son plus lourd, plus enveloppé, mais toujours abrasif et métissé (musiques traditionnelles sud-américaines et asiatiques, chanson française, jazz, hip-hop, world beat, musique électroacoustique, etc.), l’artiste fignole sa signature sonore caractéristique sur Bleu Jane (2017). Il amalgame des instruments, des rythmes et des styles de contrées et d’époques différentes. Cette fois, Antoine Binette-Mercier coréalise, Robbie Kuster est à la batterie, Mishka Stein à la basse, François Lafontaine aux claviers, Frannie Holder à la voix et Marie-Christine Roy au violon chinois. Peter Van Uytfanck se charge de mixer l’album et Julie Robinson crée la pochette. En 2019, Sagot travaille sur la musique d’un court métrage présenté dans le cadre de l’exposition L’Exhumée de Julie Robinson.

En mars 2021, Julien Sagot revient avec un album éponyme dont la pochette est illustrée par une photo prise par Sagot lui-même d’une sculpture de l’artiste italienne Paola Epifani. Durant le processus de création, il fait appel à François d’Amours (saxophone), Frannie Holder (chœurs) et Antoine Binette-Mercier (mix créatif), mais c’est seul qu’il planche sur tous les concepts sonores, mélodiques et rythmiques. Sa plume acérée n’épargne aucun tabou.

Elisabeth St-Gelais, Musique nouvelle & poésie autochtone   Elisabeth St-Gelais, Musique nouvelle & poésie autochtone    Elisabeth St-Gelais, Musique nouvelle & poésie autochtone   Site web

 

* Les JM Canada se réservent le droit de modifier le répertoire sans préavis.

Brochures en ligne
  • Brochure Jeune public 23-24
  • Ballades numériques 23-24