Aller au contenu

André Bourbeau s'éteint à 81 ans

Publié par Marie-Philippe M. Lambert | 26 mars 2018

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Téléchargez le communiqué au format PDF

 

ANDRÉ BOURBEAU, GRAND AMI DE LA MUSIQUE CLASSIQUE, S’ÉTEINT


Montréal, le 26 mars 2018 – C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès d’André Bourbeau, qui nous a quittés paisiblement hier matin, le 25 mars 2018, à l’âge de 81 ans, alors qu’il était entouré de sa famille.

Outre son implication bien connue en politique à titre de député du Parti libéral entre 1981 et 2003, André Bourbeau a été président de la Fondation Jeunesses Musicales Canada (JMC) de 1997 à 2015, mandat au cours duquel il a donné un élan remarquable à l’organisme. Jean-Guy Gingras, président des JMC, souligne : « Les Jeunesses Musicales Canada perdent […] un homme d’action infatigable qui a soutenu l’organisme de façon exemplaire au cours des 25 dernières années. Grâce à lui […], les JMC ont connu une croissance remarquable. »

Passionné de musique classique depuis sa rencontre avec Faust à 16 ans, il a su faire rayonner les JMC, notamment en organisant une panoplie d’événements bénéfice, allant des encans aux tournois de golf. Nombreux sont ceux qui se souviendront avec nostalgie des dîners-concerts à sa résidence de Dunham, rassemblant jusqu’à 600 acteurs des milieux culturel, politique et du monde des affaires, et récoltant des fonds substantiels pour la Fondation JMC. Richard Lupien, qui a succédé à André Bourbeau à la présidence de la Fondation JMC, s’exprime ainsi : « En plus de ses carrières de notaire, de maire et de ministre, je l’ai surtout connu comme l’âme de la Fondation Jeunesses Musicales Canada et comme père du Concours musical international de Montréal. Son départ laisse un grand vide. »

Danièle LeBlanc, directrice générale et artistique des JMC, se souvient : « Il a été un visonnaire pour les JMC […]. Toujours disponible, grand amoureux de la musique (et de Faust en particulier), fonceur, passionné, il incarnait un idéal de bénévolat et d’administrateur impliqué auprès d’un organisme qui aura bien rayonné grâce à son leadership. »

Mais c’est l’acquisition de la Maison des Jeunesses Musicales Canada qui était l’accomplissement qui le rendait le plus fier. Le bâtiment, dont les JMC étaient alors locataires, se trouvait en très mauvais état. Il réussit à en faire l’acquisition au nom des JMC, moyennant la promesse de s’occuper des rénovations. Ce fit avec grande efficacité : acquise en juillet 1999, la Maison des Jeunesses Musicales Canada a été inaugurée en avril 2000.

Parmi les nombreux honneurs qu’il a reçus, nommons le grade de Chevalier de l’Ordre National du Québec, reçu en 2009, le prix Personnalité Arts-Affaires, décerné en 2015 par le Conseil des arts de Montréal et la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain, ainsi que sa nomination au sein de l’Ordre du Canada en novembre dernier, soulignant « sa contribution au développement du monde musical et lyrique canadien » et « sa bienveillance de la relève musicale ».

Depuis le 19 février 2018, la Maison des JMC a pris le nom de Maison-André-Bourbeau des Jeunesses Musicales Canada, en l'honneur de ce mélomane philanthrope qui a su donner une impulsion formidable aux JMC.

L’équipe des Jeunesses Musicales Canada, profondément attristée par cette grande perte, offre toutes ses condoléances à la famille et aux proches d’André Bourbeau.

 

- 30 -

 
 

Source

Marie-Philippe M. Lambert
Coordonnatrice des communications
Jeunesses Musicales Canada
514-845-4108, poste 222
mplambert@jmcanada.ca

 

Partager cette page